Installation et configuration de VMWare Player 6 pour les besoins des stages admin

Position du problème

Les administrateurs réseau sont amenés, dans le cadre des stages de formation, ou de leur propre initiative, à travailler sur un réseau SAMBAEDU3 virtuel. Ce document décrit l’installation et la configuration de VMWare tel qu’utilisé dans les stages de formation.
Il existe deux versions de VMWare pour Windows : une version complète (et payante) et un player, gratuit, permettant de faire fonctionner des machines déjà « virtualisées ». C’est l’installation et la configuration du player qui sont décrites ici.

Matériel et logiciel nécessaires

  • Machine hôte :
    prévoir au moins 4Go de mémoire vive.
    Ce tutoriel a été testé avec Windows 7 (64).
  • Logiciel de virtualisation : VMWare Player. La version utilisée ici est la version 6. Elle est téléchargeable à cette adresse (choisir VMware Player).
  • Machines virtuelles fournies pendant les stages de formation :
    • SE3 virtuel (IP : 192.168.25.3 ; Nom netbios : serveur)
    • XP0 : machine à dupliquer. Elle n’est pas intégrée au domaine SAMBAEDU3
    • Windows 7. Attention : les fichiers sont assez lourds. À n’utiliser que sur une machine relativement puissante.

1. Installation de VMWare Player

L’installation est très classique. Après téléchargement, installer VMWare Player avec les options par défaut.
Créez un dossier MachinesVirtuelles, puis recopiez les dossiers comprenant les 3 machines virtuelles fournies en stage (SE3, XP0 et Windows 7).

2. Configuration de VMWare

L’adresse IP du serveur SE3 est fixe : 192.168.25.3. Il faut donc rendre compatible le réseau dans lequel vont évoluer ces machines virtuelles. La version 6 de VMWare Player ne comprend pas de logiciel permettant de configurer ce sous-réseau. Il est nécessaire de récupérer ce fichier, et de décompresser les deux fichiers contenus dans le répertoire d’installation de VMWare Player.

Lancez ensuite l’exécutable vmnetcfg.exe.

  1. Sélectionnez le type de réseau « NAT » (VMnet8).
  2. Changez la valeur du sous-réseau (3e nombre de l’adresse IP en 25).
  3. Décochez l’utilisation du service DHCP de VMWare : le SE3 s’en chargera.
  4. N’oubliez pas de cliquer sur le bouton Apply et de valider.

Dupliquer XP0

  1. Dupliquer le dossier contenant tous les fichiers de la machine virtuelle XP0
  2. Renommez ce dossier en XP1.
  3. Editez le fichier XP-SP2.vmx contenus dans le dossier XP2 (Attention ! « Editer » signifie « Modifier ». Ne double-cliquez pas sur le fichier, mais faites Clic-droit, puis « Ouvrir avec », et choisissez Wordpad ou n’importe que éditeur de texte). Modifiez ensuite la ligne :
en :

Premiers lancements des machines virtuelles

Au premier lancement de chaque machine virtuelle, il vous sera demandé si vous avez copié ou déplacé la machine. Choisissez déplacé (« I moved it ») pour le serveur SE3, et copié (« I copied it ») pour les machines Windows.

Utilisation des marque-pages dynamiques avec Firefox

Le problème

Il est souvent nécessaire de faire une veille technologique : surveiller, guetter les nouveautés ou l’actualité dans un domaine. Que ce soit à l’école, dans la vie professionnelle ou même pour un usage privé.
Les sites d’actualités sont le plus souvent organisés en articles, classés dans des rubriques. Un article se compose le plus souvent d’un titre, d’une introduction et du texte, illustré ou non.

Image site
Exemple de sites contenant des flux d’informations

Le problème est qu’il existe un très grand nombre de sites dont le sujet est l’actualité d’un domaine (quel qu’il soit), et qu’à l’intérieur de chacun de ces sites, on peut trouver une multitude de nouveaux articles.
Comment faire alors pour garder un oeil sur tous ces flux d’informations ?

Les « flux RSS », qu’est-ce que c’est ?

RSS (Really Simple Syndication) est un format de description de données qui facilite la diffusion de fils d’informations, de façon automatisée, à l’intention des internautes, et qui favorise la syndication de contenus en permettant à d’autres sites de republier facilement tout ou partie de ces données. (Source : 01Net)

Dans un grand nombre de sites, on peut s’abonner à leur flux d’informations, en utilisant la technique des flux RSS.
L’objectif de cette activité est de récupérer ces flux d’articles sans aller visiter tous ces sites.

Les marque-pages dynamiques

Firefox permet de récupérer ces flux d’information et de les intégrer à votre barre personnelle sous forme de marque-pages. Ils sont dynamiques dans la mesure où ces marque-pages se mettront à jour sans qu’il soit nécessaire d’y intervenir.

Image site
Un marque-page dynamique contenant les titres des derniers articles écrits sur ce site. Les icônes grisées indiquent que les articles en question ont été consultés.

Comment faire ?

La procédure est assez simple. Il suffit de faire une recherche sur l’actualité d’un domaine. Rechercher dans les sites choisis,l’icône du (ou des) flux RSS disponibles.

Image site
Fenêtre d’abonnement qui apparaît lorsqu’on clique sur l’icône de flux RSS. C’est un exemple, il en existe d’autres.

Cliquer sur cette icône puis choisir « Marque-pages dynamiques » et s’abonner. Le marque-page de ce flux RSS doit apparaître dans la barre personnelle de Firefox.

Un peu d’organisation

Lorsqu’on souhaite faire une veille technologique, il faut surveiller plusieurs sites, jusqu’à quelques dizaines. Ce qui va entraîner autant de marque-pages dynamiques sur la barre personnelle, qui n’est pas extensible. Il est préférable de créer un dossier dans cette barre personnelle et y faire glisser ses marque-pages dynamiques.

Aller plus loin

Des agrégateurs de flux RSS existent : le site Netvibes propose d’organiser ainsi ces flux sur une page web. L’accès se fait après authentification.

Image site
Flux RSS regroupés dans Netvibes. Il est possible d’ajouter des onglets.

Installation d’applications avec CPAU

logo
Les professeurs demandent souvent aux administrateurs réseau d’installer rapidement des logiciels absents dans la liste de déploiement de WPKG.
Seuls les administrateurs d’un poste Windows ont les droits pour installer des applications.
Comment permettre à ces utilisateurs d’installer eux-mêmes une application (préparée par l’administrateur) ?

Environnement

Réseau pédagogique SambaÉdu3 installé dans l’académie de Caen. Mais cette procédure peut être utilisée quelque soit le type de serveurs (certaines adaptations seront néanmoins nécessaires).

Vous devez réaliser cette procédure avec le compte admin.

Pré-requis techniques :

Le fichier CPAU.exe

Ce fichier doit être présent dans le dossier C:\Windows  du poste client. Il est présent dans le dossier du serveur : \\se3\netlogon\. Faites un copier-coller de ce fichier dans le dossier Windows.

Le compte adminse3

Le compte adminse3 doit être présent dans le poste client et dans le groupe Administrateurs.
À vérifier en passant par Menu Démarrer > Clic droit sur Ordinateur > Gérer > Utilisateur. Ce compte est créé au moment de l’intégration de l’ordinateur à SambaÉdu3.

Si le poste en question n’est pas intégré au réseau, il faut créer ce compte.
Le mot de passe d’adminse3 doit être le même sur tous les postes. Il est indiqué en clair dans l’interface web du SE3 (Informations systèmes / Correction de problèmes / Afficher le mot de passe adminse3).

Arborescence de travail

Il n’y a aucune obligation, mais il est mieux d’organiser son espace de travail ainsi :

  • le dossier bat accueillera les exécutables à lancer par les utilisateurs ;
  • le dossier cpau contiendra les fichiers cryptés ;
  • les fichiers d’installation seront rangés dans le dossier sources.

Exemple : installation du logiciel de FTP « WinSCP »

Ce logiciel permet de faire du transfert de fichiers « FTP » entre son poste et un serveur distant, à la manière de Filezilla.

1. Récupération du fichier d’installation du logiciel :

  • Télécharger l’installateur à partir de cette page. Ici la version téléchargée sera la 5.1.7. Attention ! Votre version sera très certainement différente. Le numéro de version se retrouve dans le nom du fichier téléchargé. Il faudra le modifier.
  • Enregistrer cet installateur dans un dossier qui pourra être lu par tout le monde. \\se3\Progs\ro\ sera très bien.

2. Création du fichier crypté

Ce fichier se crée en ligne de commande. Cette ligne de commande s’exécute dans la fenêtre d’invite de commande. A partir du menu Démarrer, vous trouverez cette invite de commande en tapant son nom dans l’outil de recherche :
image

Il faut ensuite se rendre dans le dossier concerné (validez chaque ligne avec la touche Entrée) :

Vous pouvez maintenant taper la ligne ci-dessous qui crée le fichier winscp.cpau :

Quelques explications sur cette ligne de commande :

  • l’utilisateur choisi (-u : admin),
  • le mot de passe d’adminse3 (-p passe2, à remplacer par le votre),
  • le programme à exécuter (-ex : « \\se3\Progs\ro\sources\winscp517setup.exe ») Attention toujours à « se3 » en stage…,
  • le fichier créé (-file : winscp.cpau)
  • -enc fait référence à un fichier cpau crypté (encodé).

Le résultat ci-dessous montre que la commande s’est bien exécutée :
image

4. Création d’un exécutable à destination des utilisateurs

Les utilisateurs ne peuvent pas exécuter ce fichier .cpau. Il faut donc créer un petit exécutable qui leur permettra de lancer ce fichier :

  • créer dans le dossier bat un document de type texte (Bouton droit dans ce dossier > Nouveau > Document texte) que vous renommez install_winscp.bat (veillez à bien avoir décoché « Masquer les extensions des fichiers dont le type est connu » dans le menu Outils > Option des dossiers > Onglet Affichage, au préalable).
  • Modifier ce fichier Attention ! Ne double-cliquez pas sur son icône pour le modifier ! Il faut cliquer-droit sur l’icône puis choisir Modifier, puis tapez la ligne suivante :

5. Installation

Installer WinSCP en tant qu’utilisateur : ouvrir la session d’un utilisateur lambda, puis se rendre dans L:\ro\bat et double-cliquer sur l’icône du fichier install_winscp.bat.

  • Si rien ne se passe -> problème !
    Il sera peut-être judicieux de lancer ce fichier .bat dans une fenêtre d’invite de commande, afin d’en lire les erreurs.
  • Si ce type de fenêtre apparaît : c’est bon ! Le processus d’installation commence…
    image
    Vous pouvez continuer l’installation en cliquant successivement sur les boutons OK et Suivant.

Pour savoir si le logiciel est bien présent dans l’ordinateur, rendez vous dans le panneau de configuration :
image

Application : permettre l’installation de XnView

À titre d’exercice :

  1. Refaire, en l’adaptant, la même procédure pour permettre aux utilisateurs d’installer le logiciel de retouche d’images « XnView »
  2. Rechercher comment l’installer silencieusement (sans que l’utilisateur n’ait à cliquer sur les boutons « Suivant », ou « Next »,…)
  3. Éventuellement, vérifier que des raccourcis n’ont pas été créé sur le bureau ou dans le menu Démarrer. Les supprimer (comment faire pour supprimer ces raccourcis automatiquement ?)
  4. Proposer aux utilisateurs un sous menu dans le menu Démarrer qui proposera des raccourcis vers l’installation de ces deux applications (WinSCP et XnView).